La Bourgogne et ses fromages

La Bourgogne est réputée pour être un territoire viticole. L'évocation de la Bourgogne, comme une région de bonne cuisine, fait référence au vin, mais aussi au fromage. La Bourgogne produit de nombreux fromages presque inconnus des consommateurs, mais qui se découvrent tout au long d'une pérégrination dans cette région.


1. Les fromages de Bourgogne : une saveur authentique


Le fromage de Bourgogne s'identifie à la formule du gastronome Brillat-Savarin : « Un repas sans fromage est comme une belle fille à qui il manquerait un œil. » Ce qui veut dire que les fromages de Bourgogne rehaussent le goût d'un repas. Ils ont une saveur inimitable dans la mesure où quelques-uns des fromages les plus connus de France sont fabriqués en Bourgogne à l'exemple de l'Époisses.


Les paysannes du village d'Époisses perpétuent la recette de fabrication de ce fromage inventée par une communauté de religieux au début du XVIe siècle. Elles améliorent la qualité de ce fromage au goût subtil, fruité, franc et dont l'odeur bouquetée aux arômes de sous-bois persiste en bouche. Il est caractérisé par la couleur de sa croûte qui varie entre l'ivoire, l'orangé et le rouge brique.


Le Brillat Savarin affiné, créé par Henri Androët, est un fromage à pâte blanche, molle et onctueuse et à croûte fleurie, enrichi en crème. Une saveur fruitée, rehaussée par une légère acidité s'estompe durant l'affinage, mais, en bouche, il libère des notes de noisette et de bois. Les viticulteurs du Mâconnais profitent des prairies intercalées entre les vignes pour élever quelques chèvres.


Le fromage, le Mâconnais, avec sa pâte claire et savoureuse est parfait pour l'apéritif. Il a une saveur légèrement salée. Depuis 1963, le Soumaintrain présente une croûte humide et colorée. En fonction de l'affinage, ses teintes ivoire virent à l'orangé pour les plus affinés. Avec une texture fine et moelleuse, ce fromage sent la noisette, le champignon et le sois-bois.



2. Les vignobles bourguignons : un patrimoine mondialement reconnu


La Bourgogne se fait connaître comme terre de culture de ses crus. La route des vins trace les itinéraires et le vin de Bourgogne se décline comme une invitation au voyage. Sur le parcours de la route des Grands Crus vers Beaune, la vue d'ensemble de la ville se défile et laisse la place à un paysage viticole. Des vignobles à perte de vue et quelques 1 247 Climats de Bourgogne (une dénomination régionale)se dessinent depuis la Capitale des Vins de Bourgogne.


Des parcelles de vignes bien délimitées et nommées depuis des siècles forment le paysage de la région. Ces Climats qui associent à la fois parcelle, cépage et savoir-faire sont inscrits au Patrimoine mondial de l'UNESCO. Tout au long de la route des vins de Bourgogne, les vignobles et les villages se succèdent. Le village de Nuits-Saint-Georges mérite d'être visité.


C'est l'occasion de déguster des vins célèbres et de faire le tour des caves. Un accompagnateur bénévole et non moins propriétaire d'un domaine prend en main les visiteurs et les emmène pour visiter ses vignobles. Ils découvrent également les Climats de Bourgogne situés aux alentours et apprécient les points de vue qui offrent un cadre exceptionnel aux paysages environnants.


Si la visite s'effectue au moment des vendanges manuelles, les voyageurs ont le privilège d'apercevoir des cuves pleines de la dernière récolte. De telles visites en valent la peine pour s'imprégner de l'atmosphère bourguignonne, mais aussi pour apprécier une autre facette de la région.



3. La Bourgogne : au-delà de la gastronomie


La Bourgogne possède un patrimoine architectural digne d'être découvert. Lors d'un séjour à Beaune, autant en profiter pour explorer le patrimoine architectural de la ville. L'Hôtel-Dieu, appelé Hospices de Beaune et localisé au centre des Côtes de Beaune, arbore un style gothique du Xème siècle. Sa galerie est construite en bois et ses tourelles ainsi que sa couverture sont polychromes.


Chaque année, la Vente des vins organisée dans les Hospices de Beaune réunit des amateurs et des professionnels venus des quatre coins du monde. Sur la colline de Vézelay, la Basilique Sainte-Madeleine se fait remarquer par son impressionnant narthex, mais également par le spectacle occasionné par la lumière du soleil qui entre au travers des fenêtres hautes.


L'ascension jusqu'à la colline constitue une opportunité pour admirer des maisons médiévales bâties aux flancs de la colline. Sur ce chemin vers la basilique, le musée Zervos conserve les œuvres des peintres et sculpteurs comme Max Ernst, Calder et Miro. Un haut lieu de la préhistoire se trouve également au sud de la Bourgogne. La roche de Solutré est un site imposant au milieu des vignes du Mâconnais.


Mais au pied de la Roche, des scientifiques ont trouvé des ossements de bisons, de chevaux, de mammouths et d'auroch. La découverte des outils et du silex témoignent de la présence des chasseurs nomades du paléolithique dans cette localité. Tous ces éléments sont exposés au musée départemental de la Préhistoire.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Icone Facebook
  • Icone Instagram
  • Icone Youtube
  • Icone Pinterest

Le numéro 47 de Grands-Parents Magazine est arrivé !  À partir  de 1€ en dématérialisé !