Causes et traitements des troubles de l'érection après 50 ans

Passé la cinquantaine, plus d’un homme sur deux est susceptible de faire face à des troubles de l’érection. Mais de quoi s’agit-il réellement ? Quelles en sont les causes et comment les prévenir et les traiter ?


Qu’est-ce qu’un trouble de l’érection ?


Aussi appelé panne sexuelle, dysfonction érectile ou impuissance, un trouble de l’érection est par définition l’incapacité pour un homme d'avoir ou de maintenir une érection suffisamment rigide qui permette une relation sexuelle satisfaisante. Autrement dit, il s’agit d’une perte partielle ou totale de la qualité des érections.


A un moment ou à un autre, tous les hommes sexuellement actifs peuvent être sujets à un trouble de l’érection. Il n’y a lieu de s’inquiéter que lorsque le problème est récurrent et persiste au-delà d’un trimestre.


Il a été constaté que les troubles de l’érection se manifestaient plus fréquemment chez les hommes de plus de 50 ans. D’après les statistiques, la proportion d’hommes atteints de dysfonction érectile serait de 40 % chez les sexagénaires et de 50 à 75 % chez les plus de 70 ans. Après l’âge, le tabagisme, l’alcoolisme et le surpoids prédisposeraient également les hommes à être sujets à ce type de problème.



Quelles sont les causes des troubles de l’érection ?


Les troubles de l’érection peuvent avoir plusieurs causes, mais dans la plupart des cas, ils sont liés à des anomalies médicales dont notamment :

  • Les problèmes circulatoires tels que l’insuffisance rénale et l’hypertension artérielle.

  • Les anomalies et pathologies neurologiques : accident vasculaire, atteinte des nerfs érecteurs suite à une intervention chirurgicale sur la vessie, le rectum ou la prostate, traumatisme de la moelle épinière, les plaques d’athérome, certaines maladies neurodégénératives tel que la maladie de Parkinson ou la sclérose en plaque.

  • Les effets de certains médicaments antihypertenseurs, psychotropes et anticonvulsivants.

Chez les hommes de plus de 50 ans, les dysfonctions érectiles ont surtout des causes hormonales. En effet, arrivé à l’heure de l’andropause, le taux de testostérone, qui pour rappel est l’hormone de la virilité, baisse, minant ainsi la sexualité de l’homme, car provoquant la baisse du désir et des érections matinales et nocturnes.


Il arrive également que les hommes soient victimes de pannes sexuelles pour des raisons psychologiques. La crainte de ne pas être sexuellement à la hauteur de sa partenaire, la pression sociale et médiatique, le stress, la dépression, la timidité, l’inhibition, une identité sexuelle différente ou refoulée, des antécédents de violences ou de traumatismes sexuels peuvent entraîner des troubles de l’érection. De même, une mauvaise entente dans un couple, la routine, l’usure ou l’existence d’une maîtresse peuvent aussi en être les causes.

Par ailleurs, la fatigue ainsi que le surmenage peuvent aussi causer des troubles de l’érection.



Comment traiter les troubles de l’érection ?


Un traitement efficace des troubles de l’érection doit toujours se faire avec l'avis d’un professionnel de santé. Il ne se limitera pas à la prescription d’un médicament ou d’un traitement, mais devra, pour plus d’efficacité s’accompagner de la prise en compte de la dimension psychologique du problème. Des entretiens avec un sexothérapeute sont d’ailleurs souvent conseillés. Aussi, la présence de la partenaire sexuelle est des plus recommandées.


De manière générale, on distingue 3 types de traitements médicaux contre les dysfonctions érectiles :

  • Les traitements par voie orale qui consistent en la prise de médicaments qui ont pour but de stopper l’action de la phosphodiestérase qui est la protéine à l’origine de l’impuissance masculine. Il peut s’agir du vardenafil, du tadalafil ou encore du sildénafil.

  • Les traitements par injection d’apomorphine pour stimuler les zones cérébrales responsables de l’excitation et du déclenchement de l’érection, par injection intracaverneuse ou intra-urétérales pour dilater les artères et faire affluer le sang dans les corps caverneux du pénis afin d’avoir une érection.

  • Les pompes à pénis qui aspirent le sang dans le pénis par action mécanique, conduisant ainsi à une érection.

  • La chirurgie palliatrice c’est-à-dire la pose d’une prothèse pénienne qui peut être soit semi-rigide, soit gonflable à 2 ou 3 pièces. Cette solution ne doit être choisie qu’en dernier recours après échec des solutions précédemment citées.


Comment prévenir de manière naturelle les troubles de l’érection ?


Loin d’être une fatalité même au-delà de 50 ans, les troubles de l’érection sont parfaitement réversibles. Il existe d’ailleurs des mesures simples et naturelles qui ont l’avantage d’être sans effets secondaires pour parer aux pannes sexuelles. Concrètement, il faudra :

  • S’assurer d’avoir une bonne circulation sanguine et des vaisseaux sanguins en bon état. Pour ce faire, il est important d’éviter tout excès de graisse et d’augmenter sa masse musculaire. Il faudra également soigner tout éventuel trouble des vaisseaux sanguins à l’exemple des maladies cardiovasculaires, les hémorroïdes, le diabète ou encore les problèmes de dos.

  • Masser régulièrement le pénis et le périnée afin de faciliter l’afflux du sang.

  • Bien s’alimenter en privilégiant les légumes à feuilles vertes et en modérant la consommation de gras, de sucre et de glucides.

  • Consommer certaines plantes naturelles telles que le ginseng rouge, le gingembre, la racine d’ortie… pour favoriser la circulation sanguine et booster la testostérone.

  • Modérer la consommation d’alcool et de tabac.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Icone Facebook
  • Icone Instagram
  • Icone Youtube
  • Icone Pinterest

Le numéro 47 de Grands-Parents Magazine est arrivé !  À partir  de 1€ en dématérialisé !