Pourquoi les grands-parents sont-ils autant attachés à leurs petits-enfants ?

Les grands-parents sont souvent très proches de leurs petits-enfants. Ils se font appeler « papi et mamie, ou bien grand-pa et grand-ma. Ces noms affectueux montrent bien l’attachement et la complicité qui existe entre les générations différentes, et ce malgré la différence d’âge. Beaucoup de grands-parents se sentent rajeunir lorsqu’ils sont en compagnie de leurs petits-enfants. Comment expliquer cette relation très particulière ?

La place des grands-parents dans la vie des enfants

Pour un enfant, il est toujours rassurant de savoir qu’il existe d’autres personnes sur qui compter en dehors de son papa et sa maman. Cette relation de confiance est importante, car elle va permettre à l’enfant de se développer de manière harmonieuse. Bien souvent, les grands-parents sont là pour jouer les intermédiaires entre les générations différentes.

Beaucoup plus disponibles et souvent plus à l’écoute que les parents, ils occupent à la fois un rôle éducatif et affectif. Les grands-parents sont à la fois des repères et des points d’ancrage pour leurs petits-enfants.

Témoins du passé, ils sont les mieux placés pour raconter aux plus jeunes les vieilles histoires de famille, les bêtises mémorables et les exploits accomplis autrefois par leurs propres enfants. Ils aiment répondre à des questions du genre : « Comment était maman quand elle était petite ? » En se replongeant dans leurs souvenirs, ils ont l’impression de retrouver leur jeunesse.

Lorsque les trois générations sont réunies, les jeunes enfants peuvent ainsi ressentir l’union et la continuité de la famille. Ce sentiment d’appartenance est important dans le développement affectif et social des jeunes générations.


La disponibilité des grands-parents

Bien souvent, les parents doivent faire face à de multiples responsabilités : vie sociale, gestion de carrière, suivi scolaire et médical des enfants, rôle dans l’éducation, vie conjugale, etc. Arriver à concilier harmonieusement toutes ces priorités relève parfois d’un véritable défi. C’est bien pour cela que la présence des grands-parents est très précieuse.

Moins stressés et généralement beaucoup plus libres, les grands-parents sont plus à l’écoute des besoins de leurs petits-enfants. Ils les laissent explorer le monde en évitant de les gronder trop souvent. Les tout-petits se sentent ainsi moins « bousculés » en leur présence, voire plus confiants. Il est vrai qu’avec l’âge, les grands-parents sont souvent plus patients et moins sévères que les parents.


Les activités partagées

Les grands-parents aiment passer du temps avec leurs petits-enfants. Ces moments partagés sont autant d’occasions pour transmettre un peu de leur savoir, en faisant découvrir aux jeunes des occupations comme le jardinage, les jeux de société. De leur côté, les petits-enfants sont enchantés d’apprendre à leurs aînés le fonctionnement des nouvelles technologies : manipulation des jeux vidéo, initiation aux outils numériques.

Ces instants de partage et de complicité favorisent les échanges entre les générations différentes. Cette proximité est encore plus importante lorsque l’un des grands-parents se retrouve seul après la perte de son conjoint. Les jeunes enfants se montrent généralement plus attentionnés et affectueux, ce qui peut être une véritable consolation pour le grand-père ou la grand-mère.



Papi et mamie, confidents des petits-enfants

Beaucoup d’enfants préfèrent se confier à leurs mamies ou papis, dans les moments difficiles. Ils ont souvent hâte de retrouver leurs grands-parents pour leur raconter les petits problèmes et conflits vécus avec papa et maman. Les aînés deviennent alors des conseillers et des confidents, et peuvent même jouer le rôle de médiateurs entre parents et petits-enfants.

En cas de disputes, le rôle de chacun est toutefois bien défini. Les grands-parents prennent soin de ne pas prendre parti ouvertement. Ils évitent également de faire acte d’autorité, et leur statut particulier de confidents en est ainsi renforcé.


Être des grands-parents

La présence des petits-enfants renforce le sentiment de vide parfois ressenti par les personnes âgées. Une fois que leurs propres enfants ont grandi, les seniors se sentent privés de leur rôle d’éducateurs. Cette sensation provoque une sorte de manque, que les plus actifs tentent d’ailleurs tenter de combler grâce à diverses occupations : bénévolat, activités artistiques, cours en ligne. À la naissance des petits-enfants, les grands-parents sont heureux de redevenir des tuteurs. Autoritaires mais sans pour autant dicter leurs lois, ils savent se montrer affectueux.

Leur objectif n’est pas de se substituer aux parents, mais d’apporter une aide ponctuelle en cas de besoin : garde des enfants pendant les vacances, surveillance d’un enfant malade, conduire les petits à l’école, s’occuper du ramassage scolaire. Ils prennent plaisir à accompagner les plus jeunes dans les parcs de loisirs, à partir avec eux en vacances, raconter des histoires et participer aux jeux. Ces activités partagées permettent aux petits-enfants de rester proches de leurs aînés.

D’autre part, les loisirs communs comme la lecture, les jeux de société, réveillent la mémoire et les capacités intellectuelles des grands-parents. Ils se sentent véritablement revivre au contact de leurs petits-enfants.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Icone Facebook
  • Icone Instagram
  • Icone Youtube
  • Icone Pinterest

Le numéro 47 de Grands-Parents Magazine est arrivé !  À partir  de 1€ en dématérialisé !