Comment traiter le psoriasis ?

Le psoriasis est une maladie touchant 1 à 2% des Français environ, soit plus d'un million de personnes. Liée à une inflammation persistante de l’épiderme, la maladie survient de manière générale chez les individus qui sont génétiquement prédisposés. Zoom sur les traitements proposés, dont l’efficacité dépend de la gravité et de la localisation des lésions.


A savoir sur le psoriasis


Le psoriasis est une maladie inflammatoire chronique de l’épiderme. Il n’est ni allergique ni contagieux. Il se manifeste par la formation de plaques de peau ou croûtes à la fois sèches et rouges, et cela sur diverses régions du corps. Ces couches pelliculaires inesthétiques et blanchâtres sont également appelées squames.


Bénin, la majeure partie du temps, le psoriasis affecte cependant le quotidien des personnes qui en souffrent. Par ailleurs, cette maladie touche aussi bien l’homme que la femme, mais également l'enfant et l'adulte. Il est assez difficile de prévoir son apparition à cause des lésions évoluant par poussées. De plus, celles-ci régressent et reviennent de manière spontanée.


Ces lésions de la peau, qui apparaissent en général entre 20 et 50 ans, causent irritations et douleurs. Étant une maladie bénigne, le psoriasis peut se limiter aux genoux, aux ongles, au cuir chevelu ou aux coudes. Dans le cas où il s’aggrave, il peut s'étendre sur l’ensemble du corps. Il existe plusieurs sortes de psoriasis, dont la gravité est déterminée en fonction de la forme des lésions.


Le psoriasis se présente ainsi sous divers aspects, à l’exemple de la forme vulgaire. Elle se manifeste par l’apparition de plaques épaisses et rouges au niveau des coudes, des genoux ou du dos. Parmi les autres formes se trouve également le psoriasis pustuleux. De minuscules vésicules accompagnées de pus apparaissent sur la paume des mains et la plante des pieds.


Le psoriasis inversé est une manifestation du psoriasis, touchant essentiellement les personnes âgées. Il se manifeste par de grandes plaques humides et rouges au niveau des plis du corps, comme les aisselles ou en dessous des seins.



Les facteurs de risques et les symptômes


Le psoriasis engendre un accroissement excessif des kératinocytes, les cellules recouvrant la peau. Dans ce cas précis, la personne souffre de renouvellement trop rapide de ses cellules cutanées, soit entre 3 et 4 jours environ, le système immunitaire se dérègle et pour rejeter une substance intruse, se met à fabriquer de nouvelles cellules épidermiques à un rythme trop élevé.


D’autres facteurs peuvent expliquer des poussées de psoriasis, tels qu’une angine ou une pharyngite. La prise de certains médicaments provoque aussi l’apparition du psoriasis, comme des corticoïdes ou des bétabloquants. Le psoriasis peut se manifester également dans le cas d’une exposition prolongée au soleil.


Des facteurs liés au stress, à un important traumatisme et à un violent choc psychologique constituent également des facteurs à risques de psoriasis. Et si vous êtes un grand consommateur d’alcool ou souffrez d’une blessure de la peau, il y a de fortes chances que vous soyez affecté par cette maladie.


Le psoriasis se manifeste physiquement par le biais de taches rouges, recouvertes d'un dépôt blanchâtre et de localisations multiples. Cependant, les genoux, le cuir chevelu, les coudes, les ongles ou le bas du dos sont les parties du corps les plus susceptibles d’être touchées.


Concernant les manifestations de la maladie sur les ongles des mains et des pieds, vous constaterez des crevasses en dessous de la surface de l'ongle. De plus, l’ongle est décoloré, strié, tâché, friable ou cassant.


Le cuir chevelu est une autre zone du corps particulièrement affectée par le psoriasis. Celui-ci se manifeste sous la forme de pellicules en flocons. Des plaques de psoriasis peuvent également dépasser du cuir chevelu pour affecter la nuque, le front ou le pourtour des oreilles. Quant au psoriasis du visage, il affecte les zones situées à proximité des muqueuses, comme les ailes du nez ou le contour de la bouche.



Les traitements à adopter


Jusqu’à aujourd’hui, aucun traitement ne peut guérir de manière définitive le psoriasis. Cependant, son traitement passe par une prise en charge de la zone affectée, sans oublier l’aspect psychique de la maladie.


En fonction de la forme de l'atteinte, de sa gravité et de son étendue, divers traitements sont possibles, dont les traitements locaux. Ce type de traitement est idéal pour le psoriasis qui est peu étendu. Il consiste à se soigner localement avec des anti-inflammatoires corticoïdes, disponibles sous forme de pommades, crèmes ou lotions.


Les médicaments dits réducteurs sont également recommandés dans le traitement topique du psoriasis, en application locale. Il s’agit d’un dérivé de l'anthracène, des goudrons de houille ou de l’huile de cade. Cependant, ils sont extrêmement tachants, car ils se présentent souvent sous forme de pommade ou de crème. En application locale, vous pouvez également utiliser des kératorégulateurs renfermant les mêmes propriétés que la vitamine D.


Un dérivé rétinoïde peut également être appliqué de manière locale. Son action freine la propagation rapide des cellules, qui est excessive en cas de psoriasis. De puissants cytostatiques, des médicaments recommandés dans le cadre d'une chimiothérapie, s’avèrent également efficaces, mais sont parfois mal tolérés.


Dans le cas de psoriasis extrêmement étendu, la Puvathérapie est particulièrement indiquée. Cette technique consiste à donner au patient, par voie orale, des agents photosensibilisants, puis de l'exposer à des rayons ultraviolets d’intensité élevée. Dans les psoriasis sévères, la vitamine A et d'autres soins sont assimilés à la Puvathérapie. Sinon, les biothérapies, révolutionnant aujourd’hui le traitement des rhumatismes inflammatoires, sont particulièrement prisées par les personnes souffrant de psoriasis.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Icone Facebook
  • Icone Instagram
  • Icone Youtube
  • Icone Pinterest

Le numéro 47 de Grands-Parents Magazine est arrivé !  À partir  de 1€ en dématérialisé !