Soigner les arthroses par la cure thermale

Des difficultés à se baisser, à s’accroupir ou à se déplacer, des déformations et des raideurs des articulations des doigts… les différentes douleurs articulaires dues à l’arthrose peuvent compliquer la vie d’une personne. Aujourd’hui, 10 millions de Français sont touchés par cette pathologie dégénérative liée aux articulations. Particulièrement répandue, après un certain âge, l’arthrose est une cause fondamentale de handicap chez les seniors. La cure thermale est préconisée pour apaiser les douleurs.


Les bienfaits du thermalisme sur l’arthrose

L’arthrose est une pathologie classée dans la catégorie des rhumatismes non inflammatoires. L’arthrose se développe, dans la majorité des cas, chez les personnes de plus de 50 ans. Pathologie articulaire très fréquente, elle est caractérisée par le déclin de la densité des cartilages localisés sur les articulations. Durant le processus de dégénérescence, quelques morceaux de cartilage peuvent se détacher et occasionner des inflammations.


A terme, l’arthrose peut rapidement devenir handicapante. Les principales articulations touchées par l'arthrose sont les cervicales et les lombaires, suivies des articulations des genoux. Toutefois, les signes de l’arthrose peuvent être soulagés par une cure thermale, un traitement naturel, sans effet secondaire.

Les soins d' une cure thermale sont en effet bénéfiques pour n’importe quel type d’arthrose, comme celle du genou, de la hanche, des doigts, des cervicales, des lombaires. En complément d'une cure thermale, le traitement de l’arthrose repose sur le fait d’adopter une bonne hygiène de vie, comme la réduction d'une surcharge pondérale, et la pratique d’une activité physique modérée.

Le thermalisme permet de fait de concilier repos physique et mental, mais également réadaptation fonctionnelle et physiothérapie. Tous les ans, nombreux sont les patients atteints d’arthrose qui profitent des vertus avérées d’une cure thermale.

Les soins s’effectuent généralement en apesanteur, dans l’eau. Les traitements dits « chauds » permettent de détendre les muscles. La chaleur a un effet décontracturant et sédatif. Quant à l'eau, elle a un effet biologique, car le contact transcutané favorise le passage des oligo-éléments en direction du cartilage.

Les cures thermales s’accompagnent généralement de massages destinés à atténuer les douleurs et à assouplir les articulations. Elles ont pour but d’améliorer l’amplitude articulaire. En 3 semaines de traitements quotidiens, le curiste se nourrit mieux, reprend confiance en lui, se déplace ou bouge plus facilement. La cure thermale est aussi recommandée chez les patients ayant subi une opération chirurgicale afin de soulager une douleur articulaire due à l’arthrose.

En somme, les cures thermales sont préconisées pour lutter contre les rhumatismes, apaiser les douleurs et améliorer la mobilité du curiste. Ce dernier retrouve une meilleure qualité de vie à la fin de sa cure. Les douleurs atténuées peuvent aussi influer favorablement sur la consommation d’anti-inflammatoires et d’antalgiques des patients à leur retour d’une cure. De plus, leur bien-être général est amélioré.

La cure thermale est par ailleurs un traitement reconnu. En cas de prescription de la part d’un médecin, les traitements du curiste sont remboursés par l’Assurance Maladie. Quant aux dépenses annexes, comme l’hébergement et le transport, elles sont à la charge du patient. Mais selon la mutuelle choisie, il peut bénéficier de forfaits complémentaires.


Les soins prévus lors d’une cure thermale

Les cures thermales destinées à traiter l’arthrose durent en général 3 semaines, soit 18 jours de soins. Outre le fait de soulager les douleurs articulaires dont souffre le curiste, la cure thermale a pour but de l’initier aux gestes qui peuvent le soulager au quotidien.

Le traitement se déroule dans une eau chaude, à température satisfaisante. Chaque patient a droit à 4 traitements quotidiens, des massages, des traitements à la vapeur, des bains tels que les spas, des soins par la boue et des exercices quotidiens à effectuer dans un bassin d’eau thermale. Pour favoriser la mobilité du curiste, il bénéficie également de séances de kinésithérapie.

Une cure thermale consiste aussi à apprendre au patient à améliorer son hygiène de vie, en commençant par la pratique d'une activité physique régulière ou le fait d'avoir une alimentation saine et équilibrée.

Chaque curiste doit suivre, dès son arrivée, un programme de soins sur mesure élaboré par le médecin du centre thermal. Le programme est en effet élaboré selon le profil et l'état de chacun. Cela dit, certains soins sont régulièrement recommandés en raison de leur efficacité prouvée. Les cataplasmes de boue, la mobilisation supervisée et les massages manuels sont quelques-uns de ces soins.

En revanche, mieux vaut éviter certains soins pouvant s’avérer dangereux pour l’organisme et dont l’efficacité n’a pas été démontrée. Il s’agit notamment des injections de gaz thermaux au niveau des muscles se trouvant aux alentours des articulations. Toute injection facilite la pénétration des bactéries.

Toutes les cures sont établies selon certaines obligations légales. Chaque cure doit durer 18 jours et comprendre 4 soins quotidiens. Cela fait au total 72 soins. Toutefois, certains centres proposent, en complément, des modules spécifiques selon la maladie à traiter.

Pour l’arthrose, le curiste peut participer à un « atelier diététique » consistant à apprendre à manger plus sainement. Le but est de combattre le surpoids, qui est très nuisible pour les articulations. Certains centres proposent aussi un « atelier bouger-gym ou mieux bouger ». Durant ce module, le patient apprend à bouger ses articulations hors de l’eau. Le mouvement stimule le cartilage pour qu’il soit plus tonique. De plus, le fait de bouger le cartilage freine sa dégradation.

A la différence des soins, indemnisés à 65% par la Sécurité sociale, ces modules supplémentaires sont à la charge des curistes. Leurs prix sont établis selon les centres et peuvent varier de 150 à 250€ par module.


Pour tout savoir sur l'arthrose, vous pouvez également consulter le n°26 de notre magazine.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Icone Facebook
  • Icone Instagram
  • Icone Youtube
  • Icone Pinterest

Le numéro 47 de Grands-Parents Magazine est arrivé !  À partir  de 1€ en dématérialisé !