Pratique du golf : quelles vertus sur la santé des jeunes seniors ?

Victime de nombreux préjugés et idées reçues, le golf est un sport qui malgré tout ne cesse de séduire, notamment chez les plus de 40 ans. Mais qu’est-ce qui attire donc autant dans ce sport et quels sont ses principaux avantages pour la santé ?


Le golf : un sport très prisé par les jeunes et moins jeunes seniors


Se positionnant à la 7e place des sports préférés des Français, le golf est encore plus prisé chez les séniors. En effet, sur plus de 422 000 golfeurs licenciés en France, plus de la moitié ont plus de 50 ans, 35 % soit près de 155 000 ont plus de 60 ans et quelque 35 000 continuent de pratiquer au-delà de leur 72e anniversaire.


D’après les chiffres de la Fédération française de golf, il semblerait d’ailleurs que la plupart des débutants soient des quinquagénaires. Ils seraient plus de 40 000 à s’inscrire à cet âge contre 23 800 chez les 38 à 41 ans et seulement 8 800 chez les jeunes de 22 à 25 ans.



Ce fort engouement des seniors pour le golf s’explique en grande partie par :

  • La rareté des contre-indications liées à l’âge : ne nécessitant que peu de force brute, le golf peut se pratiquer à n'importe quel âge, et ce, avec peu ou voire même sans risque de blessures graves avec l'échauffement et la technique appropriés. Et quel que soit son âge, il est toujours possible de progresser.

  • Le cadre naturel souvent exceptionnel des « greens » : à la campagne, en bord de mer, à la montagne, en pleine forêt... les greens sont tous pour la plupart au plus près de la nature. Faire une partie de golf, c'est également un moyen de profiter de cette nature, de son air frais, du calme et de ses vertus apaisantes et antistress.

  • L’aspect familial et convivial du golf : si le golf est un sport individuel, il permet aussi de jouer en toute convivialité avec les membres de sa famille ou ses amis, quels que soient leur âge et leur niveau. De même, il permet de sympathiser avec de nouvelles personnes tant sur le parcours que dans les club-houses.

  • La démocratisation du golf, qui a longtemps été considéré comme une pratique élitiste et onéreuse. Actuellement, ce sport est accessible à tous, quels que soient son budget et son âge. Privilège de l'âge, les séniors bénéficient souvent de tarifs préférentiels auprès des clubs.


Les bienfaits de la pratique du golf chez les personnes de plus de 45 ans


Bien que le golf ne requiert pas d'effort violent ni d'activité énergétique constante, il n'en reste pas moins une activité physique à part entière. De ce fait, il est source de nombreux bienfaits physiques et psychologiques, notamment chez les séniors.


Excellent pour le mental et plus particulièrement pour les personnes âgées sujettes au vieillissement neurologique, le golf est un sport qui favorise l’adresse à la force physique. En le pratiquant de manière régulière, le sénior entretiendra en permanence ses neurones lors du choix de la cible, du club à utiliser ou encore du coup à effectuer. De plus, son apprentissage technique et son entraînement contribuent fortement à l’optimisation de la concentration, de la coordination et de la mémoire. En ce qui concerne les tournois et les compétitions, ils sont idéaux pour apprendre la maîtrise de soi et pour contrôler son sang-froid.


Sur le corps, la pratique du golf présente tout autant de bienfaits à commencer par ceux que procure la marche. Les non-initiés ne s’en rendent peut-être pas compte, mais réaliser un parcours de 18 trous équivaut à faire une marche de pas moins de 6 km dans un environnement souvent vallonné, à condition bien sûr de ne pas utiliser de voiturette.


Une pratique qui permet entre autres de réduire jusqu’à 30 % le taux de glycémie chez les personnes âgées. Si en plus, le golfeur porte son sac tout au long du parcours, il peut brûler jusqu’à 2 000 calories par partie. Le golf permet ainsi de parer au surpoids ainsi qu’à diverses maladies pulmonaires et cardio-vasculaires.


Certaines études confèrent même au golf la capacité de prévenir et de traiter plus d’une quarantaine de maladies chroniques telles que les accidents vasculaires cérébraux, la crise cardiaque, les cancers du côlon et du sein ainsi que le diabète. Par ailleurs, la pratique du golf participe également au renforcement articulaire et musculaire non seulement par la marche, mais aussi par les différents mouvements spécifiques tels que le swing par exemple. Avec le golf, c’est le corps en entier qui est renforcé.


D’après une étude suédoise confortée par une autre étude américaine, les joueurs de golf auraient un taux de mortalité 40 % plus faible que les personnes qui n’y jouent pas. Cela revient à dire que jouer au golf rallongerait l’espérance de vie de 5 ans.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Icone Facebook
  • Icone Instagram
  • Icone Youtube
  • Icone Pinterest

Le numéro 47 de Grands-Parents Magazine est arrivé !  À partir  de 1€ en dématérialisé !