top of page

Les signes avant-coureurs des risques cardio-vasculaires après 45 ans

Ces 20 dernières années, les maladies cardio-vasculaires sont la première cause de décès dans le monde selon l'OMS. Aujourd’hui, elles tuent plus que dans les années 2000 et les victimes sont de plus en plus jeunes et en majorité des femmes. Comment s’en prémunir ?


À quoi reconnaît-on les maladies cardio-vasculaires ?

Les maladies cardio-vasculaires regroupent un ensemble de troubles affectant le cœur et les vaisseaux sanguins. Elles se manifestent suite à l'apparition de dépôts de graisses sur les parois des artères qui entraînent la formation de plaques d'athérome. Avec le temps, ces plaques empêchent le sang de circuler correctement et d'alimenter les organes vitaux comme le cœur et le cerveau, conduisant à un accident cardio-vasculaire.

Après 45 ans, les risques cardio-vasculaires augmentent, tant chez l'homme que chez la femme. En France, près de 140 000 personnes décèdent des suites d'une de ces maladies chaque année d'après l'étude menée par le Ministère des Solidarités et de la Santé. Bien souvent, les affections des vaisseaux sanguins ne génèrent aucun symptôme. Les signes avant-coureurs peuvent prendre la forme de petites crises cardiaques ou d'un accident vasculaire cérébral. L'identification des symptômes annonciateurs est donc essentielle pour assurer une prise en charge rapide de la maladie et pour réduire les risques de mortalité.

Les personnes en proie à une crise cardiaque ressentent généralement une douleur ou une gêne au niveau du thorax. Elles peuvent aussi ressentir des palpitations, des difficultés à respirer, ainsi que des vertiges et des nausées. Une fatigue persistante, un essoufflement même au repos, la pâleur et les sueurs froides peuvent également signaler un infarctus.

Les symptômes les plus fréquents d'un AVC sont les engourdissements du visage et une douleur dans un membre, en particulier un bras ou une jambe. Les personnes concernées peuvent aussi se sentir désorientées et présenter des difficultés à parler. Les troubles visuels, la perte d'équilibre ou de la coordination et des céphalées sévères sans cause connue peuvent également se manifester. En cas de doute, il faut consulter rapidement un médecin.


Les facteurs de risque cardio-vasculaires

Les facteurs d'aggravation des risques cardio-vasculaires se distinguent en deux catégories :

- les facteurs non modifiables qui sont l'âge et le sexe. En effet, le vieillissement naturel des artères augmente la probabilité d'un accident cardio-vasculaire, en particulier chez l'homme après 45 ans. Chez les femmes, le risque est plus important après la ménopause suite à la diminution de l’œstrogène et de la progestérone qui ont une action protectrice contre les maladies cardio-vasculaires. Les facteurs génétiques entrent également en considération dans l'évaluation des risques cardio-vasculaires. Les personnes dont un proche a développé un AVC avant 45 ans sont susceptibles de présenter un risque élevé.

- les facteurs modifiables qui dépendent de l'environnement et du mode de vie. Le tabagisme qui entraîne la détérioration prématurée des artères compte notamment parmi les facteurs modifiables. Le diabète de type 2, l'hypertension artérielle et l'excès de cholestérol peuvent aussi augmenter les risques de maladies cardio-vasculaires. Le diabète, lorsqu'il n’est pas contrôlé, entraîne un excès de glucose dans le sang qui endommage les parois des artères. Une pression artérielle trop élevée a également tendance à affaiblir le cœur et à altérer les artères. De même, l'excès de mauvais cholestérol favorise la formation de dépôts de graisses dans les artères, ce qui peut obstruer la circulation sanguine. Le surpoids, la sédentarité et le stress font également partie des facteurs de risque de maladies cardio-vasculaires.


Les compléments alimentaires pour prévenir les risques cardio-vasculaires

Une cure de compléments alimentaires peut être recommandée pour protéger les vaisseaux sanguins et le cœur, et pour réduire les risques d'accident cardio-vasculaire. Ces formules contiennent des principes actifs qui favorisent la circulation sanguine et préservent le bon fonctionnement cardiaque. Parmi ces compléments alimentaires, les oméga 3 tiennent une place importante dans la prévention des maladies cardio-vasculaires. Ces acides gras essentiels aident à préserver l'élasticité des artères et soutiennent les fonctions cardiaques.

Les compléments alimentaires à base de pycnogenol agissent également sur la santé. Cet actif est réputé pour améliorer la circulation sanguine, permettant de lutter contre les varices, les sensations de jambes lourdes et la formation de caillots. Une supplémentation en flavonoïdes est aussi recommandée pour réduire les risques d'infarctus et d'AVC. Elles participent au renforcement des parois des artères et aident ainsi à limiter les insuffisances veineuses.


Les bons gestes pour réduire les risques cardio-vasculaires

En adoptant des habitudes saines et une meilleure hygiène de vie, il est possible de vous prémunir contre certaines affections du cœur et des vaisseaux sanguins. Pour améliorer votre système cardio-vasculaire, il convient de privilégier une alimentation équilibrée, riche en fruits et légumes frais. Les vitamines, minéraux et fibres qu'ils contiennent permettent de normaliser la glycémie et de protéger les vaisseaux sanguins de l'oxydation. Il faut éviter les aliments trop riches en sel qui favorisent l'hypertension artérielle. Il est également recommandé de pratiquer une activité physique régulière pour maintenir son poids de forme et réduire le risque d’augmentation du taux de mauvais cholestérol.



Comments


Posts à l'affiche