Le rôle de la glande thyroïde

Petit organe du corps humain plutôt discret, la glande thyroïde est une glande endocrine qui, grâce aux hormones qu’elle secrète, joue un rôle capital dans le bon fonctionnement de l’organisme dans son ensemble dès les débuts de la vie jusqu’à sa fin.


La glande thyroïde : qu'est-ce que c'est ?


Appelée plus communément et plus simplement thyroïde, la glande thyroïde est un organe du corps humain qui se situe à la base du cou. Formée de deux lobes réunis par un isthme, elle est accolée à la trachée. Chez l'adulte, elle pèse au maximum 30 grammes pour 6 centimètres de haut sur 6 centimètres de large.


Étant une glande endocrine, la thyroïde est responsable de la fabrication d’hormones dont :

  • La thyroxine ou tétra-iodothyronine ou T4.

  • La tri-iodo-thyronine ou T3.

  • La calcitonine.


Pour la synthétisation de ces hormones, la glande thyroïde utilise un acide aminé appelé tyrosine et un oligo-élément qui n’est autre que l’iode. Présent dans l’alimentation en quantités infimes (il en faut près de 300 microgrammes par jour), l’iode est capté par la thyroïde puis couplé à la tyrosine pour donner la thyroxine.


Cette dernière peut par la suite être convertie en tri-iodothyronine dans les tissus de l’organisme. En ce qui concerne la calcitonine, elle est produite en quantité moindre entre les vésicules thyroïdiennes, au niveau des cellules C.



Quel est le rôle de la glande thyroïde et des hormones thyroïdiennes ?


La glande thyroïde intervient dans la majorité si ce n'est l'intégralité des fonctions vitales de l'organisme à l'exemple de la croissance du squelette ou encore le développement du système nerveux. De manière générale, elle procure à l'organisme l'énergie nécessaire pour son fonctionnement optimal et s'assure que tous les organes fonctionnent à un rythme bien précis. Et ce, dès les premiers stades embryonnaires et tout au long de notre vie.


Le rôle prépondérant de la thyroïde dans l'organisme s'explique par le fait que les hormones thyroïdiennes sont responsables de la synthèse de nombreuses protéines dans le noyau cellulaire. Par ailleurs, elles sont aussi responsables de l'augmentation du métabolisme cellulaire. Concrètement :

  • Elles gèrent la production d'énergie au niveau des cellules par la stimulation des dépenses énergétiques et par la production de chaleur.

  • Elles contrôlent les réflexes en accentuant la sensibilité du corps aux catécholamines telles que l'adrénaline.

  • Elles contribuent à la maturation du système nerveux central par la synthèse de myéline et à celle des cartilages de conjugaison c'est-à-dire à la croissance osseuse.

  • Elles s'occupent de transformer la nourriture en composés organiques.

  • Elles régulent le taux de calcium dans le sang.

  • Elles régulent le métabolisme des protéines, des glucides et des lipides par l'accélération de leur utilisation par les cellules.

  • Elles augmentent le rythme cardiaque, la pression artérielle et la sudation.

  • Elles agissent également au niveau des ongles, des cheveux et des poils, des dents, de la peau et du tube digestif.


Que se passe-t-il lorsque la glande thyroïde ne fonctionne pas normalement ?


Un dysfonctionnement de la glande thyroïde peut provoquer soit une hyperthyroïdie, soit au contraire une hypothyroïdie.


On parle d'hyperthyroïdie lorsque la thyroïde produit des hormones en excès. Cela conduit généralement à une hausse de la température corporelle et à l'augmentation des combustions. Il en résulte automatiquement des sensations de sensibilité à la chaleur, de soif ainsi que l'accélération des fonctions vitales se traduisant par :

  • Un rythme cardiaque accéléré.

  • Des diarrhées.

  • Une perte de poids.

  • Une peau chaude et moite.

  • De l'agressivité et de l'excitation.


En ce qui concerne l'hypothyroïdie, il s'agit de la production insuffisante d'hormones par la thyroïde. A l'inverse de l'hyperthyroïdie, elle entraîne une baisse de la température qui se traduit par :

  • Un rythme cardiaque ralenti.

  • Des constipations.

  • Une prise de poids.

  • Une peau froide et épaisse.

  • Des pertes de mémoire et des signes de dépression.


Que faut-il faire pour assurer un bon fonctionnement de la glande thyroïde ?


Dans la plupart des cas, les troubles de fonctionnement de la glande thyroïde sont la conséquence d'une carence ou d'un excès en iode. En effet, un apport insuffisant en cet oligo-élément peut favoriser l'hypothyroïdie tandis qu'une consommation excessive augmente les chances qu'une hyperthyroïdie se développe.


Pour s'assurer le bon fonctionnement de la glande thyroïde, il est donc essentiel de bien quantifier sa consommation en iode que l'on retrouve en quantité assez importante dans les algues marines, mais aussi dans le hareng fumé, le soja, les crustacés, les haricots verts, les laitages, les œufs et les sardines.


Dans les régions éloignées de la mer, le sel de table commercialisé sur le marché est généralement iodé. Cette supplémentation a par ailleurs permis d’éradiquer dans certains pays des maladies liées à l’insuffisance thyroïdienne dont notamment le goitre et le crétinisme.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Icone Facebook
  • Icone Instagram
  • Icone Youtube
  • Icone Pinterest

Le numéro 47 de Grands-Parents Magazine est arrivé !  À partir  de 1€ en dématérialisé !