Les vertus de l'ail noir pour renforcer les défenses immunitaires

Version fermentée de l’ail classique, l’ail noir se présente comme un aliment de choix pour renforcer les défenses immunitaires. En prime, il a une odeur et un goût moins rebutant que l’ail frais classique. Décryptage.


À propos de l’ail noir


Depuis l’antiquité, l’ail est reconnu non seulement pour être un excellent condiment, mais aussi pour être un véritable remède à bien des maux. Il est d’ailleurs surnommé « herbe aux neuf vertus ». Et pour cause, il contribue à la prévention de diverses maladies, et ce, en grande partie grâce à une grande concentration en composés organo-sulfurés ainsi qu’à ses propriétés antioxydantes. Si l’ail frais a de nombreux avantages, il présente aussi certains côtés qui peuvent en indisposer plus d’un à savoir notamment sa forte odeur et le fait qu’il peut être mal digéré. Des caractéristiques qui s’expliquent par la présence de l’allicine, un oxydant qui se libère lorsque l’ail est mâché ou découpé.


L’ail noir est une alternative intéressante qui permet de bénéficier des avantages et plus encore de l’ail frais, sans pour autant avoir à supporter son goût et son odeur qui peuvent être considérés comme désagréables. En effet, l’ail noir a la particularité d’être nettement plus riche en antioxydants que l’ail frais, tout en étant inodore, plus digeste, avec un goût plus doux et moins prononcé. Il s’obtient par fermentation de l’ail frais, c’est-à-dire en laissant vieillir l’air frais pendant une vingtaine de mois à température ambiante. Cette technique de conservation mise au point par les Japonais conduit à la caramélisation de l’ail frais dont la couleur blanche vire au noir. D’où son nom.


Loin de nuire à l’ail, la fermentation décuple la teneur en antioxydants qu’il contient et transforme les substances instables telles que l’allicine en composés plus stables et encore plus bénéfiques pour la santé. Après ce processus, on retrouve dans l’ail des composés organo-sulfurés à la fois hydrosolubles et stables au fort potentiel anti-oxydant dont notamment :

  • La S-allyl-mercaptocystéine.

  • La S-allyl-cystéine qui est biodisponible à 98 %.


L’ail noir renferme aussi à proportion moindre des composés organo-sulfurés liposolubles, des flavonoïdes ainsi que d’autres nutriments essentiels tels que le sélénium.


L’ail noir peut être consommé sous sa forme brute ou sous forme de gélules. Il s’impose comme un excellent complément alimentaire.


L’ail noir, un allié de choix pour le système immunitaire


Notre système immunitaire a pour rôle principal de protéger notre organisme de toutes sortes d'agressions. Parfois appelées « antigènes », ces agressions peuvent être des virus, des bactéries, des parasites, des produits chimiques ou même des tissus transplantés. Pour ce faire, différentes sortes de globules blancs - neutrophiles, macrophages, lymphocytes T et lymphocytes B - se chargent d'assurer les défenses immunitaires en produisant des anticorps qui ont pour mission principale de neutraliser tous les antigènes. Dans les faits, les lymphocytes assurent une protection contre les cellules modifiées et les anticorps contre les diverses bactéries. Les macrophages quant à eux s'occupent d'ingérer les « antigènes » par le mécanisme de la phagocytose et des cellules particulières appelées NK (natural killer ou tueuses naturelles) dissolvent les cellules infectées par des virus.


Grâce à sa forte concentration en antioxydants, l'ail et notamment l'ail noir sont de redoutables alliés pour le renforcement naturel de notre système immunitaire. Très efficace contre le stress oxydatif, l'ail booste les antioxydants déjà présents dans l'organisme à l’instar du glutathion dont le rôle est de maintenir l'immunité et de prévenir la toxicité des médicaments. Par ailleurs, il a été prouvé qu'il stimule l'activité des macrophages, des cellules NK (natural killer ou tueuses naturelles) et des cellules de la rate. De même, il stimule aussi la prolifération des lymphocytes T tout en augmentant leur toxicité contre les éventuelles cellules cancéreuses. Contenant également des peroxydases, il se charge aussi de l'élimination des peroxydes toxiques.


Certaines études positionnent également l’ail noir comme le plus efficace et le plus polyvalent de tous les produits naturels antibiotiques et bactéricides. Et pour cause, il aiderait à lutter contre pas moins de 72 souches de microbes pathogènes responsables de diarrhées, de tuberculose, de dysenterie, d'encéphalite, de botulisme et de nombreuses autres affections. Des recherches effectuées à Boston ont par ailleurs permis de mettre en évidence l'efficacité de l'ail noir contre 14 souches de microbes présents dans le nez et la bouche d'enfants atteints d'otites.


Outre ses qualités exceptionnelles pour renforcer le système immunitaire, l’ail noir est aussi réputé pour :

  • Réduire le taux de cholestérol LDL et de triglycérides, qui combinés à l’hypertension accentuaient les risques de prévalence des accidents vasculaires et des maladies cardio-vasculaires.

  • Réduire le taux d’homocystéine et ainsi limiter les risques d’accidents vasculaires cérébraux et de maladies cardio-vasculaires.

  • Protéger le cerveau et les cellules neuronales contre la dégénérescence. La S-allyl-cystéine qu’il contient participe à la prévention de la mort des neurones après une ischémie (diminution de l'apport sanguin artériel) et à l’augmentation de la survie des cellules de l’hippocampe qui est le siège de la mémoire.

  • Ses effets anti-âge.


Posts à l'affiche
Posts Récents

Le numéro 46 de Grands-Parents Magazine est arrivé !  À partir  de 1€ en dématérialisé !